Forum des membres de la Cour Combenoire, de l'Antre de Bercebruyère, enclave du Cauchemar sur Guild Wars 2


    Les gages du Lunatique

    Partagez
    avatar
    Le Veneur
    Eminence du Nepenthès

    Messages : 234
    Date d'inscription : 03/08/2013

    Les gages du Lunatique

    Message par Le Veneur le Mar 24 Fév - 16:39

    Les rumeurs suivantes peuvent être exploitables pour tout PJ fréquentant des milieux louches, bas-fonds, ou même ceux en fuite, en tout cas, ayant un fort besoin d'argent. Ce sont des éléments encore récents et donc qui ne sont pas encore arrivés aux oreilles des Protecteurs, les potentiels utilisateurs n'ont pas non plus grand intérêt à les communiquer à tout va.
    De plus, il n'est pas dit que cela soit assez important pour intéresser les éventuelles autorités. D'un point de vue pratique HRP, si votre PJ est intéressé par une interaction, il est possible de laisser un mot ici, en jeu via mail, mp sur le forum, etc.


    Dans les milieux Rêveur de petite vertu, on échange à voix basse : la jeune pousse Baürderlyne, désormais très connu pour ses expérimentations culinaires douteuses responsables de maints explosions du matériel de cuisine, serait parvenu à rembourser sa dette colossale. Elle aurait ainsi pu racheter l'intégralité des outils empruntés aux ateliers du Bosquet.

    Selon certains, c'est le frère Djïndmerôde, pourvoyeur en petite combines qui lui aurait conseillé de se rendre à la taverne du Nichoir à Corbeaux à l'Arche du Lion pour y emprunter de l'argent. Il est difficile de connaitre la teneur de l'emprunt et qui a consentit à ce dernier.
    On murmure qu'au terme de cet échange, la jeune pousse aurait perdu le précieux tableau qu'un amoureux transi lui avait peint grâce à des pigments de première qualité.


    Pendant ce temps, dans un village Silencieux...

    Aroünelpouçah, interpelant un frère silencieux avec un grand sourire hilare : Ho, frère ! La belle journée, comment vas-tu mon ami ? Ton urticaire provoqué par ce vilain crabe est-il passé ? Si ce n'est pas le cas, tu sais bien que je t'ai conseillé l'huile de lavande trois fois par jour.

    Zisiznaûgouhd : Aroûne, mon ami, vous êtes bien trop bavard pour un Silencieux.

    Aroünelpouçah, reprenant un air grave : Zisiz, non, vous recommencez encore. Pas cette blague, elle est indigne de vous.

    Zisiznaûgouhd, au bord des larmes : Je sais mais je... J'ai du mal à me retenir... C'est cette urticaire... Il me rend comme... Hors de moi. Et vous n'imaginez pas le prix de l'huile de lavande.

    Aroünelpouçah : Il n'est pas dit que je puisse laisser un frère en détresse. Sachez qu'un certain Sylvari prête de l'argent en échange d'objets précieux, on m'a confié qu'il est possible de le contacter dans les tavernes de l'Arche, comme au Casse-patte. Demandez le Lunatique.

    Zisiznaûgouhd, les yeux embués : Et vous croyez qu'il donnera un bon prix pour le phallus en argent que j'ai fondu l'autre jour ?

    Aroünelpouçah, approuvant vivement à l'idée de se débarrasser de cette horreur : C'est mon avis oui. Et tâchez de vous acheter un remède contre le mauvais goût également.


    Et dans une enclave fort, fort lointaine, un courtisan mal habillé, mal équipé et ayant perdu un bras découvre une lettre laissée à son attention dans sa cosse :

    "Mon cher souffre-douleur,

    Comme promis, j'ai enfin pu trouver une réelle utilité à votre bras plutôt que jouet pour molosses. C'est un grand jour pour votre appendice ! Grâce à ce dernier, votre maîtresse bien aimée a pu se payer le fouet Charr, en cuir d'Humain véritable, dont elle rêvait tant.

    J'ai en effet pu contacter dans une charmante taverne du Promontoire Divin, délicieusement nommée le Cul-de-Sac, un fort charmant Sylvari prêteur sur gage, qui m'a obligeamment fourni la somme nécessaire.

    J'ignore totalement ce qu'il compte faire de votre bras, on m'a dit qu'il revendait parfois les objets très précieux au marché noir sans se préoccuper des éventuels remboursements. Comme c'est excitant, peut-être que votre membre ira en vente au Comptoir discret !

    De vous à moi, j'aimerai tant que ce frère, qu'on surnomme le Lunatique dans le milieu, soit un des nôtres. Nous pourrions vous fouetter ensemble..! Oh, rien que d'en parler j'en suis toute émue. Je crois qu'il fait parti du Cauchemar mais il n'en laisse rien paraitre..! En tout cas, il n'aide que les Sylvari et c'est parfait.
    Prenez garde à ne pas trop diffuser les nouvelles de ce prêteur sur gage, je le veux tout à moi ! Et soyez sage : réservez votre écorce pour moi.

    Votre bien aimée, Kaïthoumâne."


    (Source : section Cauchemar de gw2rp, j'ai pensé que ça pourrait en interesser ici ! )


    _________________
    -Do you think that the Nightmare Court can be stopped?
    -The court, yes. The nightmare, no. We all sense the darkness within the Dream, and we must struggle constantly to keep the light alive.

      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 22:28